Le Maroc a connu durant cette dernière décennie, une augmentation de la demande en énergie primaire en moyenne de près de 5% par an. Cette croissance est principalement tirée par la consommation électrique qui suit un rythme soutenu, avoisinant en moyenne un taux de 6,5% par an, due principalement à la quasi-généralisation de l’électrification rurale, au dynamisme de l’économie nationale à la croissance de la population. En effet, le Maroc est à une période charnière de son développement, une phase menée sur tous les fronts de l’économie et qui a permis le lancement de plusieurs stratégies sectorielles volontaristes et la réalisation de grands chantiers. Des infrastructures routières et ferroviaires, des plateformes industrielles intégrées, des agropoles, ou encore l’augmentation des infrastructures touristiques. Ces grands chantiers posent d’énormes challenges d’approvisionner en énergie de manière constante et durable, l’ensemble des compartiments de croissance du pays.

Par ailleurs, le Maroc est confronté à une forte dépendance en importation d’énergies commerciales, une situation qui rend le pays fortement vulnérable à la raréfaction des énergies fossiles et à la volatilité de leurs prix.

D’autre part, l’utilisation extensive de l’énergie traditionnelle (bois de feu et charbon de bois), notamment dans le milieu rural, constitue une menace pour le couvert forestier et un risque accru pour le développement durable.

Les projections établies par le Ministère de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de Environnement prévoient le triplement de la demande en énergie primaire et le quadruplement de la demande électrique à l’horizon 2030. La satisfaction de cette croissance nécessite une diversification des sources d’énergie. Objectif : Sécuriser l’approvisionnement du pays en mettant en œuvre des solutions qui répondent aux exigences du volet économique mais qui prennent également en compte les aspects environnementaux et les enjeux sociétaux qui en résultent.

Ainsi, et sous la conduite éclairée de sa Majesté le Roi Mohammed VI, un plan de mutation profond du paysage énergétique marocain a été lancé.

Discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du 30 juillet 2008